Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
Paralysie Supranucleaire Progressive
 OOOOLa paralysie supranucléaire progressive est une maladie neurodégénérative qui provoque chez le patient des lésions du système nerveux centrale (tronc cérébral) affectant progressivement sa vue, son équilibre, sa mobilité, sa déglutition et sa parole. Cette maladie est méconnue et par conséquent, elle est mal diagnostiquée ce qui entraine des traitements initiaux (au début de la maladie) mal adaptés.
 OOOOGénéralement, cette maladie est diagnostiquée par un neurologue à l'aide de l'IRM.

 OOOOLa paralysie supranucléaire progressive a été décrite pour la première fois vers 1904 malgré des cas évoqués par des chercheurs de la fin du XIXème siecle. Cependant, ce n'est qu'en 1964 que la paralysie supranucléaire progressive sera identifiée par trois Professeurs neurologues : Steele - Richardson - Olszewski.

Cause de la PSP:
650
Image tirée du site: coccoon.over-blog.com/ article-la-paralysie-su...

 OOOOCette maladie est rare et orpheline. Elle est très difficilement reconnaissable au début car ses symptômes sont également présents dans d'autres maladies neurodégénératives comme par exemple Parkinson, Alzheimer, ...     On considère qu'en moyenne, il faut plus de trois ans pour dépister cette maladie, et que 5 à 10% des symptômes parkinsoniens seraient en fait la maladie "paralysie supranucléaire progressive". On peut considérer cette maladie comme rare puisque très peu de personnes en sont atteintes. Elle est également considérée comme orpheline puisqu'à se jour aucun traitement n'a démontré une efficacité pour la combattre. 

Irm d'un patient atteint de la PSP:

Image tirée du site: www.edimark.fr/phototheque/ index.php?specialite=3

 OOOOLes symptômes qui apparaissent le plus tôt sont un ralentissement intellectuel avec une conservation de la mémoire à court therme plus ou moins bonne, des modifications du comportement, des intérêts du patient, et une modification du comportement du patient: il deveint succeptible. Tous ces troubles comportementaux font penser à un état dépréssif. Il y a également des troubles de l'évolution (bégaiment, phrases incompréhensibles). Ces symptômes donnent une fausse impression de viellesse. Le patient peut également ressentir une perte d'équilibre lorsqu'il marche, il risque même de chuter ce qui peut entrainer à long terme une impossibilité de marcher. Le patient peut être touché de difficultés visuelles comme une incapacité à guider ses yeux.
Enfin, les troubles de la déglutition font partie des symptômes les plus tardifs de la maladie, ce qui peut entrainer des "fausses routes alimentaires" (asphyxie).
L'ordre d'apparition des symptômes sont variables d'une personne à une autre. Ces symptômes étant communs à ceux d'autres pathologies, le diagnostic en début de maladie demeure difficile.

 OOOODe nos jours, les traitements visent essentiellement à lutter contre les gênes occasionnées par cette maladie. Il n'y a aucun traitement capable de combattre et de vaincre cette maladie.  


 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement